Soirée de lancement Firefox Australis à Paris

Par défaut
Mardi 29 avril, Mozilla lance Firefox… 29. Mais pas n’importe quelle version ! 
Nom de code : "Australis", soit la toute nouvelle interface de votre navigateur préféré. Une interface qui mérite bien une soirée dédiée.
australis
Fluide, esthétique, ludique, et surtout, encore plus aisément personnalisable : venez la découvrir au sein des bureaux de Mozilla à Paris, le jour de sa sortie. 
 
Au terme de cette soirée, "Australis" n’aura plus de secret pour vous ! Et vous verrez que Mozilla est plus que jamais l’Internet que vous voulez. 
 
Cette soirée sera aussi l’occasion de fêter le premier anniversaire de notre installation dans ces locaux spécialement aménagés pour accueillir nos bénévoles et nos amis du Logiciel Libre. Une année riche en événements, en avancées, en découvertes, en plaisirs partagés, et sur laquelle nous reviendrons également.
 
Alors rendez-vous ce mardi 29 avril, à partir de 19 heures au 16bis, Boulevard Montmartre, à Paris*. 
 
A mardi !
 
* Métro ligne 8 ou 9 : Grands Boulevards. Prenez la sortie numéro 2 du métro (celle avec l’escalator). Ensuite, allez droit devant vous, passez à côté du Musée Grévin, du Hard Rock Café, du Café Zéphir… vous verrez alors un grand bâtiment blanc avec une grosse porte marron : c’est ici !

 

Conférence de dascritch au bureau de Mozilla Paris

Par défaut

Xavier Mouton-Dubosc est un contributeur historique de Mozilla. Tellement historique qu’il aime faire des blagues sur des bugs dont l’id est inférieur à 1000 !
Xavier, aussi connu sous le pseudonyme de dascritch, est développeur web, mais pas que. Il anime de nombreuses émissions de radio et submerge nos flux RSS d’article de blog quasimement quotidien.
Du coup, quand il nous as proposé de faire une conférence au bureau de Mozilla Paris, on a sauté sur l’occasion !
Nous vous donnons donc rendez-vous le jeudi 17 avril 2014 pour une conférence sur le format JSON, sa licence, la politique étrangère ou la question du "pourquoi un logiciel libre peut vous fliquer" sera résolue !
Mais, tout de même : "Cette conférence devra être utilisée pour faire le Bien, pas le Mal". Soyez donc rassurés et venez nombreux !

RDV à partir de 19h30 aux Bureaux de Mozilla Paris – 16bis Boulevard Montmartre, 75009 Paris

Métro ligne 8 ou 9 : Grands Boulevards

Prenez la sortie numéro 2 du métro (celle avec l’escalator). Ensuite, allez droit devant vous, passez à côté du Musée Grévin, du Hard Rock Café, du Café Zéphir… vous verrez alors un grand bâtiment blanc avec une grosse porte marron : c’est ici !

Normalement, quelqu’un sera devant la porte pour vous accueillir. Pour les retardataires, merci d’appeler Thegennok au 06.37.07.54.61.

Newsletter MozFR pour le 1er trimestre 2014

Par défaut

Alors quoi de neuf cette année ? Beaucoup de choses, évidemment. La communauté francophone a commencé cette nouvelle année du bon pied, avec la ferme résolution d’en faire encore plus !

Et notamment : plus d’événements récurrents, plus de conférences, et plus de Webmaker.

 

Pour démarrer cette année sur de bonnes bases, l’infatigable blogueur/traducteur Mozinet nous a délivré une somme sur Mozilla et 2013 :

Mozilla et Firefox en 2013, par Mozinet sur BlogZiNet http://blogzinet.free.fr/blog/index.php?post/2014/01/27/Mozilla-Firefox-en-2013 qui contient des liens vers tous les billets d’actu de l’année et vers les 5 articles de MozillaZine-fr de rétrospectives 2013 :

Comme ça, nous sommes sûrs de ne rien oublier, et nous pouvons nous y référer tout au long de l’année.

 

  •  Les événements récurrents :
  • Concernant les événements récurrents, Kazé continue d’accueillir les premiers mardis de chaque mois, les adorateurs de Vim pour des Tuppervim, au sein des bureaux de Mozilla à Paris, qui, n’ayons pas peur des mots, sont devenus parmi les événements les plus prisés de la capitale française. C’est bien simple, certains soirs, la salle de conférence est trop petite !
    Cet événement permet à la communauté francophone de recruter de nouveaux contributeurs techniques. Alors merci Kazé !
    MozFrWiki: http://wiki.mozfr.org/TupperVim
  • Autre événement mensuel qui, lui, était en sommeil depuis plusieurs mois et a fait son grand retour : l’Apéro Petits Nouveaux, toujours à Paris (ça sert d’avoir un espace communautaire ;-)). Le premier de l’année, organisé par Thegennok et Kinou a montré que cet événement devait véritablement continuer. C’est une dizaine de curieux que nous avons rencontrés, et à qui nous avons présenté la communauté, mais aussi les différentes contributions possibles. Le plaisir fut de constater que la plupart sont revenus par la suite, ou ont commencé à contribuer.
    Une déception : lors du dernier apéro, impossible de projeter nos slides. Dommage pour Kant1 qui nous réservait sa première conférence !!!! Ce n’est donc que partie remise.
    Liens : https://reps.mozilla.org/e/apero-des-petits-nouveaux-apero-for-the-newbies/ et http://wiki.mozfr.org/Ap%C3%A9ro_des_petits_nouveaux_03-2014 = n’hésitez pas à consulter cette page Wiki car il y a beaucoup de liens utiles !

 

En Tunisie également, on planifie des projets récurrents et à long terme.

  • Le « Freeways FirefoxOS Team » est coordonné par Mack et Mermi. Il s’agit d’un projet lancé au sein de leur club universitaire dans le but d’initier les étudiants au développement mobile sous Firefox OS. Jusqu’à présent, le groupe constitué d’une dizaine d’étudiants a pu faire deux séances. Une première sous forme d’une initiation aux outils et découverte du monde de Firefox OS avec une application « Hello FirefoxOS World ! ».
    Pour en savoir plus : http://mozilla-tunisia.org/freeways-et-sa-serie-dateliers-firefox-os ; Wiki : http://wiki.mozilla-tunisia.org/Freeways_FirefoxOS_Team
  • Autre projet incroyable, et centré autour de Firefox OS : « FirefoxOS betounsi » qui veut dire : « FirefoxOS à la Tunisienne ». Il consiste en une série de tutos vidéos. Purement enregistrée en dialecte tunisien, cette série a pour but d’introduire FirefoxOS et le développement sur cet OS pour les développeurs tunisiens. Le tout à travers des méthodes très simples qui vont donner la possibilité à chaque personne de pouvoir réaliser son application quelque soit son niveau technique.
    Plus d’informations : http://mozilla-tunisia.org/firefoxos-betounsi-le-nouveau-projet-de-mozilla-tunisia/  Bravo Mozilla Tunisie !

 

  • Événements de janvier 2014 à mars 2014.

En plus des événements récurrents, voici ce qu’a organisé la communauté francophone, ou à quoi elle a participé :

mermi

  • Le week-end du 25 et 26 janvier, se sont déroulées les 24h du code à la chambre de commerce et d’industrie au Mans, en France. Antoine Turmel et Alexandre Lissy étaient présents en tant que jury pour un sujet proposé par Mozilla : « Application web de gestion de données libres de transports ». L’enjeu était de produire une application web (compatible Firefox OS) capable de gérer des données au standard GTFS (General Transit Feed Specification). 6 équipes ont choisi de travailler sur ce sujet.
    Compte-rendu d’Antoine ici : http://blog.geekshadow.com/2014/01/29/les-24h-du-code-2014/
  • Le premier week-end de février est synonyme de… Fosdem !!! C’est en nombre que la communauté française y est venue, comme toujours. Cette année nous n’avions qu’une journée de « Mozilla Room ». Mais elle fut intense, et force est de constater que les conférences estampillées Mozilla ont attiré du monde ! En tête des conférences nous ayant conduit à refuser du monde : Firefox OS (par Kazé), Javascript for skeptics (par Soumya Deb) et Servo (par Josh matthews) ! Et une mention spéciale pour la conférence sur WoMoz de Priyanka Nag (http://bonjourmozilla.fr/?post/2014/02/26/Bonjour-WoMoz–Priyanka-Nag ) : je n’ai jamais vu autant de monde. La salle Mozilla était "the place to be". Nous avons fait le plein, et pu constater que les outils Mozilla séduisent toujours autant. Peu de trolls, beaucoup d’enthousiasme. Et un fantastique état d’esprit de chacun des contributeurs qui se sont donnés sans compter, que ce soit en gérant la salle, ou le stand (pris d’assaut !). Un bémol toutefois : quelques contributeurs invités supplémentaires ne serait pas du luxe car personne n’a pu prendre de pause, et il a été difficile de gérer la salle convenablement.
    Une fois de plus, Benoit Leseul, grand coordinateur en chef, a été extraordinaire. Le Fosdem est un événement qui voit Mozilla rayonner et qui rend heureux tous ceux qui ont la chance d’y participer.
    Les photos ici : https://www.flickr.com/photos/46009999@N06/sets/72157640447956966/ ou ici : https://www.flickr.com/photos/lhirlimann/sets/72157640364126833/ ; Page Reps : https://reps.mozilla.org/e/fosdem-2014/ ; Les vidéos sont ici : http://video.fosdem.org/2014/UD2218A/Saturday/ D’ailleurs, on aimerait bien les localiser en français, des volontaires ?!!

fosdem

  • Le 4 février, la communauté parisienne était en émoi : Brian King était de passage à Paris et se proposait de la rencontrer. Ainsi fut fait ! Ce dernier, avec sa générosité habituelle, a eu un petit mot pour chacun des contributeurs présents. Nous avons notamment parlé des outils mis à la disposition des contributeurs, comme Mozillians, qui devrait être bientôt refondé pour nous permettre de naviguer plus facilement. Nous avons insisté sur le fait que même Mozillians devrait pouvoir être localisé par chaque communauté.
    Encore merci Brian !
  • Le 19 février, Majda entre en piste, et donne une conférence sur « Comment contribuer à l’Open Source peut booster votre carrière » à l’Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène (USTHB), en Algérie.
    Compte-rendu (et slides !) ici : http://mozilla-algeria.org/2014/02/28/conf-usthb-open-source/

droidcon

  • Le week-end du 8 mars était placé sous le signe de MDN : les employés de Mozilla sont venus travailler main dans la main avec les contributeurs les plus motivés. Un week-end fructueux, productif, comme l’a expliqué Sheppy dans son compte-rendu (traduit par Mozinet : http://mozillazine-fr.org/week-end-parisien-damelioration-de-mdn/ )
  • Le week-end suivant, la communauté Gnome était l’invitée de Mozilla Paris (et de Nical !) pour son DocFest. 100% des chaînes françaises ont été traduites dans les applications GNOME au cours de cet événement !
    Page Reps : https://reps.mozilla.org/e/gnome-docfest/

jamshaker

 

  •  Communication :

Quelques articles, écrits ou traduits en français qu’il est intéressant de signaler si vous ne les avez pas vus :

-          Le 14 février 2014, Mozinet nous libère de l’angoissante question qui nous taraudait depuis des jours depuis l’annonce de « tuiles » sponsorisées dans Firefox, et publie un remarquable article « De la pub dans Firefox ? Vraiment ? » que vous pouvez retrouver ici : http://blogzinet.free.fr/blog/index.php?post/2014/02/13/De-la-pub-dans-Firefox-Vraiment

-          Le 3 mars, l’incroyable Mozinet publiait une somme sur Firefox OS au Mobile World Congress : http://blogzinet.free.fr/blog/index.php?post/2014/03/03/Firefox-OS-au-MWC-2014 Impossible de faire plus complet !

 

  • Côté développement :

-          Chez chez Mozilla Tunisia, MedFiras a créé une application pour Firefox OS appellée « Firenote » : https://marketplace.firefox.com/app/firenote

-          Encore chez Mozilla Tunisia, Ahmed Nefzaoui a transposé « Flappy Birds » pour Firefox OS : https://marketplace.firefox.com/app/flappy-birds

-          Toujours  chez Mozilla Tunisia, Ahmed Nefzaoui a travaillé sur plusieurs bugs et améliorations relatifs au support de l’écriture Arabe (de la droite vers la gauche) sur Firefox OS. Le travail effectué était sous la tutelle de Kazé.

NB : Les avancements de ces travaux (support RTL) peuvent être trouvés ici :  https://github.com/mozilla-b2g/gaia/pulls/anefzaoui et https://github.com/mozilla-b2g/gaia/pulls/anefzaoui?direction=desc&page=1&sort=created&state=closed ) ; ou bien via Bugzilla https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=906270

 

Et il y a sans doute d’autres patchs ou applications faites par la communauté. Mais : SI ON NE ME LE DIT PAS DANS LE SCROGNEUGNEU DE PAD, JE NE PEUX PAS LE DEVINER !!! (Ceci était un message de la râleuse en chef, Clarista).

 

  • Côté organisation :
  • Clarista a mis en place un mail régulier en début de mois pour annoncer les événements à venir pour permettre à tous de s’inscrire, proposer des conférences, etc, sur la base de ce pad : https://etherpad.mozilla.org/mozfr-evenements
  • Nous avons également créé une adresse mail evenements@mozfr.org pour permettre aux autres communautés, aux organisateurs d’événements, aux universités qui souhaiteraient nous accueillir ou nous proposer des événements de nous contacter plus facilement. Derrière ce mail, quelque 5 contributeurs pour répondre.
  • Une fois par mois, Thegennok met à jour notre page wiki d’appel à contributions sur la base de ce qui a été proposé tout le mois. Et ce n’est pas tout ! Les employés du bureau de Paris sont également invités (harcelés par Clarista ?) à proposer des contributions aux bénévoles. Preuve s’il en était besoin que grâce au bureau de Paris, l’interaction se fait chaque jour plus grande entre employés et contributeurs.
    Cela permet aux employés de pouvoir avancer, se faire aider sur des points précis dont ils pensent que des contributeurs peuvent être intéressés. Et aux contributeurs de se sentir plus investis dans l’avancée de leurs outils préférés.
    Et toutes les propositions sont acceptées : des bugs, de la localisation, du marketing… Chacun fait son choix par la suite !
    La page wiki en question : http://wiki.mozfr.org/TODO

 

  • Remerciements et félicitations :

Un grand merci également à Ludovic (Usul) et à Geb qui gèrent les serveurs de MozFr. C’est une partie moins visible mais ô combien indispensable !

Et puis la communauté francophone est fière d’annoncer qu’elle a un nouveau Reps en la personne de Thegennok (Guillaume) qui organise tous les événements avec Clarista, en plus d’être un brillant développeur ! (http://bonjourmozilla.fr/?post/2014/02/27/Thegennok )

Souhaitons la bienvenue à nos nouveaux contributeurs : desaintmartin, Kant1, Bruno Fleurquin (JB), Mozy (ou Moz Moz), Michelle, Sidkizz, Armavica, Leo Testard, Frederic Harper, Simon Sapin, Munto… Et pardon à tous ceux que j’ai oubliés !

Une belle surprise aussi avec la mention de Ahmed Nefzaoui en tant que développeur Firefox OS dans "Engadget.com" http://www.engadget.com/2014/04/09/firefox-os-2-interface-preview/

Enfin, signalons, s’il était besoin de le préciser, que la communauté Mozilla Tunisia a beaucoup d’humour et s’est lancée dans une série de vidéos. Nous vous conseillons de regarder celle dédiée aux Mozilla Glasses, car elles existent, oui, oui ! En voici la démonstration en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=11NEs88XET4

 

Voilà, c’est "tout". N’oubliez pas le scrogneugneu de PAD pour les prochains mois : https://etherpad.mozilla.org/mozfr-cequiestfait

Sans oublier, le pad des pads : https://etherpad.mozilla.org/mozfr-lepaddespads

A bientôt !

Clarista

Fosdem 2014: call for proposals

Par défaut

Hi all !

Fosdem is coming… and I’m sure you wouldn’t miss it!

Why ? Because Fosdem (Free and Open source Software Developers’ European Meeting) is simply one of the greatest events in Europe around free and open source software development: it is THE place to be, to know everything which is happening about FLOSS, to meet people… and to have fun!
Fosdem is held, during the first weekend of February, in Brussels (Belgium), a very nice city, with the best fries you could ever eat ;-) And also some fantastic beers (for those who like it), and some great museums (like the one dedicated to Magritte, a fabulous Belgian painter), and a lot of funny things (like the Manneken Pis, you HAVE to discover it!)…

As usual, Mozilla will have a Developer Room. And, as usual, it’s going to be packed.

But, unfortunately, and what is not usual, we will have the room for ONE DAY only. Because Fosdem is so successful, organizers had to give rooms to more and more topics.

So this year, we deeply encourage you to propose some talks to the other rooms (you can find them here : https://fosdem.org/2014/schedule/tracks/), in order to have as many Mozillians as possible at the Fosdem ! And not only in our room.
If you are interested in giving a talk only in the Mozilla room, please add it to this PAD : https://etherpad.mozilla.org/fosdem2014-talks before 2013-12-20.
You can also propose a talk you would like to attend, and we’ll try to find a speaker! Please, do it in the same PAD, in the second section : https://etherpad.mozilla.org/fosdem2014-talks

We really would like some talks from both Mozilla contributors and employees. So don’t hesitate to be two speakers, one employee, and one contributor.

All contributors who are selected to be official speakers in the Mozilla DevRoom will be eligible for travel and hotel sponsorship.
Please make sure to list your contact info (Mozillian page, or mail address) in the PAD, so we can reach you easily if your talk is accepted.

And of course, feel free to propose any kind of talks, even crazy talks, brand new ones, etc. We hope to receive a lot of proposals or suggestions to make this Fosdem be a success with you!

Cheers!

Pre Summit: my report

Par défaut

Thanks again to Matt and FredB for the translation !

When I told you June was active in terms of events in the new Mozilla office in Paris, I was not joking… With the opening week hardly over, a new event was taking place: the Pre Summit.

Next October, Mozilla is holding a "Summit": a gathering of Mozillians from all over the world. The previous Summit took place in Canada in 2010. Since then there have been no Summits, but instead "Mozcamps" on separate continents. The reason for this is simple: the exponential growth of the Community has continued non-stop in recent years.

But Mozilla really wants an opportunity for its contributors and employees to meet, with all the continents intermingled. Thus the organization of a new Summit! Except, since the Community has become too large for the places that might accommodate it, the October 2013 Summit will be distributed over three cities: Brussels, Toronto, and San Francisco. A lottery allows contributors to choose locations that are not necessarily the closest to where they live.

The organization for all this started six months ago. Contributors were invited, via "Mozillians" to register. And now that the citites, the hotels, and logistics are set, the work needs to shift to content.

This is why Mozilla organized a "Pre Summit" on 15 and 16 of June, in Mozilla Office in Paris. I was glad to be invited, with David Scravaglieri (Firefox OS manager for Europe) and Laurent Jouanneau (long-time contributor and founder of Xul.fr) to represent France. Alongside contributors from all over the world, and many employees. We were a total of about a hundred people.

This weekend was englightening and rewarding!

Themes had to be defined, what would be the orientation of this future Summit. What would it be useful for. It has to be more than a mere gathering of Mozillians: Mozilla is an association, and cannot afford to spend money mindlessly. It also has to make sure that the event will be rewarding for every attendee.

We were all there, happy to meet again or for the first time. Glad to see that Mitchell and Debbie Cohen, among many others, were present. And soon enough we understood that this weekend was the one Mozilla wanted to hear us, and I would say, to listen and understand us.

Through many workshops, we discussed, and learned from each other, shared our vision for Mozilla. So we, quite simply, said all that was weighing on us, because we don’t live in a dream world. Despite the fact that Mozilla’s approach unites us, it remains true that this project can be a source of frustrations or worries, for us who give it so much of our energy.

So here are in a few points without a specific order, what are my take-aways from this weekend, that will remain very important for my future engagement in the community:

- Melek, Gloria (from Columbia), Arturo (from Venezuela) and I used this weekend as an opportunity to report our dismay about the fact that Webmaker cannot be localized. I don’t hide the fact that several people were surprised about this fact. Which is an obvious fact about Mozilla’s quick growth: it’s impossible to know everything about it. And we were right in our roles as Reps by mentioning this issue. And the expectations about Webmaker are high for good reasons! This project is so thrilling! But how can you efficiently teach what is the Internet to children who do not know a word in English, while the tools we offer are in English?

In France, the Ministère de la Culture is interested in a kind of partnership around Webmaker. But we can only tell them no as of now: young French children under ten (and of more than ten too) would not be able to use it.

The language barrier is a reality for many of us.

- This is also an issue we raised: as Reps, we are listening to our communities, and mentioned that Mozilla is too much "North-America-centered", and that different cultures have difficulties finding their place.

All the Reps were complaining. And in the coming days and months, we will be there to make sure our cultures are taken into account. BUT there is that one thing that was important to me: the fact that we could have talked. And that we felt listened-to.

Who other than Mozilla would be able to gather employees including executives and volunteers in the same room? We were able to exchange with all the attending directors: Debbie Cohen, Mitchel Baker and many others. We were able to explain our griefs. I found that is fantastic!

Mozilla has about 800 employees and thousands of contributors. It offers tools used by millions of people, and still cares enough to listen and creates moments when we can say it all. It is unique and deeply moving!

There were strong moments, English-speakers showing how much they were able to make efforts: each time they spoke too fast, non-native speakers only had to raise a hand for the flow to slow down. And it worked! It was a simple and efficient way to raise awareness.

- More generally-speaking, a major topic quickly covered by contributors (which group I belong to) was our feeling of being abandoned by employees becoming stronger and stronger. The impression that our work did not get attention nor recognition and to lack help. These few months, as Reps we heard so many complaints coming from contributors, so many of them mentioning the possibility of leaving… That is why this weekend was much needed. On my side, it boosted my motivation, reminded me why I contribute to the Mozilla project, and why we can be proud of being part of the Mozilla community.

Even though several people tried to calm the tensions down around the employee/contributor divide that we, as Reps, mentioned, by reminding us we are all "Mozillians".

It’s true! We are all Mozillians. But it’s impossible not to distinguish between employees and volunteers. As volunteers, we give our time OUTSIDE of our work. For that reason I really think that volunteer contributions should be honored more. And it’s true that we need recognition and help from the employees. Because for all of us, they are our point of entry, the ones who know the nitty-gritty and can guide us through it.

I also listened to what the employees had to say. They were affected and distressed by what we had said, since they felt they were doing their best and making all the resources they could available to us — and they are not wrong, in my opinion!

Because after all, have you seen the new Paris ofice?
And the budget Mozilla allowed us for our francophone meetup?
And the Summit?

So yes, as contributors, we are not there to let our behavior be dictated to us, we are not just a "workforce" available to do whatever the employees don’t have time for.
And yes, we are all concious of the differences between employes and volunteers. But we have employees who are dedicated, and by organizing the Summit, Mozilla shows that it wants its employees to meet us and learn from us.

And that is extraordinary!

As to the fact that we sometimes feel neglected by the employees:

Firstly, do not generalize! Don’t forget all the employees who engage with us, all those who constantly answer our questions on IRC, email, etc. There are many of them.

A new system has been created, the Mozilla Reps system. And I never stop marvelling at the availability of William, Pierros, Konstantina, and Brian. They understand the Community, and they are wonderful connectors. This Reps system also proves the importance Mozilla places in its Community: a worldwide system, tuned to our needs, that puts so many resources at our disposal!

Finally, let’s ask ourselves: what is more important? That employees come to our events, or that they produce the best possible tools that benefit all of us? In the case of Firefox OS, Vivien (Tech Lead for Gaia) always tells me, and I think he is right, that what he’s working on is the biggest contribution he will ever make, his greatest gift to the community. And I agree with him!

We must accept that the employees can’t be at our disposal all the time. They are not in our service; well, a few are but not all. As employees they work under constraints that are different from those of volunteer contributors (in terms of efficiency, productivity, etc.). So naturally they don’t always respond instantly. It’s our role to be patient, and to nag them. :)  And don’t forget that the Reps are also there to help you, and to act as an interface.

After all, we all agree that it can be difficult to know whom to contact, where to get information, etc. Mozilla has become so huge! And this is just the beginning!

That’s why we spent time this weekend thinking about the best tools to let all of us interact better, and know each other better. Better tools, and fewer. Because it’s becoming really difficult to follow everything Mozilla offers! (Of course I gave my usual rant against Bugzilla, the arch-nemesis of Joe and Jane User.)

I’d really like to thank all the employees for their patience. I know that this weekend, especially Saturday, spent listening to our complaints must have been painful at times. But that did not last!

- Because this is the magic of Mozilla! On Sunday, when the time had come to propose constructive solutions for working together productively, everyone worked hand-in-hand. Forgotten were the tensions of the previous day! We were united by a common goal: making the Summit a success, a time of joy for all the attendees, and the starting point for a new era.

Together we proposed themes and workshops. In particular regarding ways to welcome new contributors, to help them feel comfortable, and also to keep the existing community member engaged. We all worked in the same direction, around an oh-so-important theme: the future of Mozilla. We all started debating it, and then building it. And we will continue during the Summit itself. A Summit that will probably be very different than we’ve seen in the past: fewer lectures, and more interactions and interest groups.

Anyway, that’s what we began over the course of the weekend: we racked our brains and exchanged ideas. And we saw just how incredibly productive this mix of experiences and cultures could be. We all left with smiling faces, and a feeling of accomplishment.

Which was a beautiful thing on Sunday! And it will be beautiful at the Summit!

P.S. Big thanks to Kate, Mardi, and Luciana for their organization. Perfect! We are truly lucky to have them.

And thank you to Dino for his infectious energy!

P.P.S. Don’t miss the remarkable report by Melek, from Mozilla Tunisia.

Meetup Francophone : la genèse

Par défaut

Du 21 au 23 juin 2013, les bureaux de Paris ont accueilli l’événement de l’année, que dis-je, du siècle : le premier Meetup (rassemblement) Francophone réunissant à la fois la France, la Belgique, mais aussi les pays d’Afrique, Québec, etc.

Il m’a fallu six mois pour l’organiser (après en avoir rêvé pendant encore plus longtemps), mais quel bonheur !

Avant que je vous décrire comment s’est passé ce week-end, j’ai promis à William de faire un billet relatant les différentes étapes de l’organisation de ce rassemblement. Afin que cette expérience puisse resservir et que d’autres meetup du genre puissent avoir lieu de par le monde.

A noter qu’il y a eu quelques mois auparavant un Meetup réunissant la communauté hispanophone. Mais j’ignorais que ce rassemblement allait avoir lieu lorsque j’ai commencé cette aventure.

  1. Pourquoi ce meetup ?

La communauté francophone n’a eu de cesse de s’agrandir ces derniers mois  :  elle  voit  toujours  plus  de  nouveaux  membres,  ainsi  que  de nouveaux pays. Le fait de partager la même langue facilite les échanges et le  partage  de  connaissances.  Malgré  tout,  rien  n’est  simple  avec  la distance  et  le  décalage  horaire.  Voilà  pourquoi  cet  événement  me semblait essentiel pour que nous fassions plus ample connaissance, et que nous avancions dans la même direction. Pour que nous échangions encore plus de connaissances et d’informations.

A mes yeux, l’objectif de ce week-end était simple : nous devions tous en repartir en étant capable, à notre tour, de faire des conférences sur les différents outils et objectifs de Mozilla ainsi que de pouvoir répondre aux différentes questions de nos communautés locales respectives.

Ce week-end serait donc placé sous le signe de l’apprentissage et de la transmission.

Très vite, et pour mon plus grand bonheur, j’ai reçu des encouragements de William (Quiviger) et de Brian (King) pour mettre sur pieds cet événement. J’ai également pu compter, au fur et à mesure de l’avancée de ce projet, sur leur soutien plein et entier. Je ne les en remercierai jamais assez !

2. Établir un budget

Ce fut la partie la plus difficile de l’organisation. Même si j’étais certaine de l’importance de ce week-end, j’avais de vrais scrupules à demander de l’argent à Mozilla. J’ai donc cherché à faire un maximum d’économies. Mon objectif ? Faire venir le plus possible de personnes pour un moindre coût.

Il y a des postes de dépenses où je savais ne pouvoir faire grand-chose. Le plus important de tous : les transports ! L’avion, cela coûte cher, et on n’y peut malheureusement rien. Cependant, je me suis dépêchée d’envoyer mon budget afin de prendre les billets le plus tôt possible, et donc au meilleur prix.

Deux soucis à ce niveau :

- Le délai de validation de mon budget (un mois environ) par le programme Reps fait que les prix ont grimpé entretemps. William m’a ensuite proposé de passer par une centrale de réservation des billets, ce qui m’a considérablement simplifié la vie. Mais cela a pris un peu de temps également.

- En suite, le plus gros soucis, à mon sens, est venu des contributeurs invités :D En effet, certains ont vraiment mis du temps à contacter la centrale de réservation. Et pendant ce temps, je voyais les prix grimper, grimper, grimper…

Conclusion ? Si c’était à refaire je donnerais une date limite. Et tant pis pour ceux qui ne répondraient pas dans les temps. Parce qu’à mon sens, il faut vraiment avoir conscience que l’argent que Mozilla met dans nos événements est un cadeau dont il ne faut pas abuser. Et chaque euro que l’on prend en plus est un euro en moins pour une autre communauté, un autre évènement.

Cela étant, j’avais anticipé dans mon budget les surcouts liés à l’avion, je les avais même détaillé avec les prix avant le 1er mars et après. J’avais prévu des postes de dépense sur lesquels rogner par la suite.

Alors comment faire des économies ?

- J’ai décidé de réserver l’hôtel essentiellement pour ceux qui avaient besoin d’un visa. Puisque l’hôtel était pour eux une condition sine qua non pour pouvoir venir. Pour les autres, j’ai établi un liste de personnes sur Paris pouvant les accueillir. J’ai demandé à tous les participants non étrangers de ne pas hésiter à demander à leurs amis parisiens de les héberger. Après tout, nous étions d’abord là pour nous voir, pas pour dormir :-)

J’ai ainsi pu limiter le nombre de chambres d’hôtel à 12 chambres doubles. 24 personnes sur les quelque 70 invitées.

- Autre poste de dépense habituellement élevé : la nourriture ! Pour limiter, j’ai pris une décision radicale : pas de restaurant ! J’ai donc prévu dans le budget de commander des pizzas, et surtout, d’aller au supermarché acheter des produits que je cuisinerais ensuite afin de faire un buffet (je sais, je suis folle, mais ça a marché ! Et puis j’ai eu de l’aide : des découpeurs de tomates super doués !).

- Le choix de Paris, paradoxalement, était aussi un moyen de faire des économies : pour le moment, c’est la ville où nous sommes le plus nombreux dans la communauté francophone. Il y aurait donc moins de personnes à déplacer, et plus de personnes pouvant aider sur place à l’organisation. Et puis nous allions avoir les bureaux ! Impossible de trouver plus bel endroit (même si à l’époque  je n’imaginais pas que ce serait si beau), et surtout, moins cher : pas de location de salle à payer ! Voici qui allait me permettre de diminuer mon budget.

Ensuite, pour ne pas avoir de mauvaise surprise, j’ai essayé de détailler au maximum ce budget : depuis la boisson, jusqu’aux tickets de métro, en passant par les t-shirts que nous produirions sur place. Pourquoi sur place ? Là encore, pour faire des économies (pas de frais de port !), et pour s’assurer que nous les recevrions à temps car lors du hackathon Firefox OS de janvier, la plupart des t-shirts étaient arrivés deux semaines après l’événement.

3. La liste des invités

Avant de pouvoir soumettre mon budget, il me restait le plus difficile : la liste des invités. C’est ce que je déteste le plus. Car évidemment, on aimerait pouvoir inviter tout le monde, tous les contributeurs qui ont croisé votre chemin, qui ont montré de l’intérêt pour Mozilla. Mais bon. Ce n’est évidemment pas possible.

Il fallait évidemment inviter tous les Reps de tous les pays francophones. Mais pas seulement : certains nouveaux membres ont besoin d’être encouragés, ou d’être aidés dans leurs premiers pas. Quelle meilleure occasion que ce meetup ?! Chaque leader de chaque pays a donc participé à l’élaboration de cette liste qui concentre au final les plus actifs, ou les plus enthousiastes. Nous avons identifié les contributeurs qui assurerait ensuite un rôle de transmission une fois de retour dans leur communauté locale.

Au final, nous avons élaboré une liste d’une centaine de personnes, employés compris (mais ils ne comptaient pas dans le budget, à eux de voir avec leurs managers respectifs, sachant que l’extrême majorité était déjà sur Paris). Nous serons au final environ 80 lors de l’événement.

C’est sur la base de cette liste que j’ai créé enfin la page Reps de l’événement, et que j’y ai joint mon budget définitif et détaillé. Je n’ai jamais plus retouché à ce budget, me fixant comme objectif de ne pas le dépasser. Objectif atteint !

4. Les visas

Une fois mon budget approuvé, et bénéficiant de l’aide de la centrale de réservation pour les voyages de tout les invités, j’ai rédigé un mail d’invitation dans lequel j’expliquais d’ores et déjà l’objectif du week-end, et la marche à suivre. Ce premier mail fut suivi de deux mails de rappel, on n’est jamais trop prudent ! :-)

Je pouvais alors me consacrer à ce que je redoutais le plus : les visas ! Mon angoisse était de revivre ce que j’avais vu aux Mozcamp de Berlin ou de Varsovie, c’est à dire des pays non représentés, des contributeurs bloqués dans leur pays parce qu’ils n’avaient pas réussi à obtenir leur visa.

Concernant les visas, j’ai pu profiter de l’expérience de William et de son aide précieuse. Il m’a expliqué la marche à suivre, et ensemble nous avons rédigé un document d’invitation pour chacun des contributeurs qui en avaient besoin.

Il me fallait ensuite une attestation de l’hôtel. Simple me diriez-vous ? C’est ce que je pensais aussi ! Mais disons que la personne qui était chargée de cette attestation y a mis pas mal de mauvaise volonté. Après les coups de fil insistants, il m’a fallu me déplacer par deux fois, avec Vivien, à l’hôtel pour lui mettre la pression. Et quand finalement elle m’a envoyé le précieux document, elle avait oublié de le signer, et il y avait des fautes d’orthographe ! J’ai donc dû me déplacer à nouveau. Trois semaines de perdues en tractations.

Il y a ensuite tous ces coups de fil passés à certains consulats, pour avoir des informations, s’assurer que le dossier va être traité à temps. Les appels de certains consulats voulant s’assurer que nous sommes au courant de la venue de telle ou telle personne et que nous sommes bien liés à Mozilla.

Malgré tout, j’ai échoué pour Bacely de Côte d’Ivoire. J’ai beau avoir appelé le consulat, l’ambassade, envoyé des mails et des fax, toujours avec l’aide de William, rien n’y a fait : ils ont maintenu son rendez-vous en août pour un événement se déroulant en juin. De son côté, Bacely a vraiment tout essayé, lui qui était le premier à envoyer ses documents pour l’avion, le premier à répondre au pad, à participer à l’organisation… Il sera finalement resté à Abidjan. C’est triste et scandaleux.

C’est tout aussi scandaleux pour Faten de Tunisie et pour Alassane du Sénégal à qui on a demandé un nombre de justificatifs invraisemblables. Eux aussi n’ont pu venir en France.

5. Le programme du meetup

Puisque ce meetup devait être celui de la transmission d’un maximum de connaissances, j’ai ensuite envoyé un mail à tous les invités, leur demandant de me faire des suggestions, de préciser leurs attentes, et d’éventuellement proposer une conférence ou un atelier dans un pad.

En fonction des demandes, je regardai si nous avions dans la communauté francophone quelqu’un qui puisse répondre à une attente en particulier. Employé ou contributeur. Je demandai ensuite à ladite personne si elle était disposée à faire une conférence et/ou un atelier.

Il y avait aussi des propositions spontanées qui ne répondaient pas à des attentes en particulier, mais dont je savais que le sujet allait ouvrir des horizons au public de la conférence ou de l’atelier.

Plus les gens allaient avoir de conférences, plus ils pourraient découvrir des outils et des sujets pour ensuite proposer des modes de contribution variés à leur communauté respective.

Lorsque nous avons atteint une quinzaine de conférences et autant d’ateliers, nous avons réfléchi à un planning avec Jérémie. Et c’est là que l’idée nous est venue : le samedi serait entièrement dédié à des conférences sur les outils de Mozilla, les moyens de contribuer, bref sur les thématiques susceptibles d’être source d’interrogations ou de contributions. Ces conférences auraient toutes lieu dans la grande salle, ne dureraient pas plus de 30 minutes questions comprises, et seraient filmées afin d’être ensuite isolées, sous-titrées, et mises en ligne sur le site de la communauté (ce qui est en train d’être fait ! Merci Padenot et FredB !). Le lendemain, dimanche, nous approfondirions les thèmes des conférences de la veille à travers des ateliers. Ces ateliers seraient ouverts à tout le monde ! Chacun pouvant aller et venir : passer la journée entière à se spécialiser, ou au contraire, opter pour plusieurs d’entre eux. Tout le monde devrait pouvoir ainsi repartir avec toutes les réponses à ses questions. Et reproduire les conférences ou ateliers au sein de sa communauté.

J’ai alors envoyé un mail aux animateurs des différentes conférences et ateliers, leur expliquant le but du week-end, et leur demandant de :

- préparer une page wiki de votre conférence ou atelier, et l’ajouter en bas de cette page : http://wiki.mozfr.org/Meetup_Mozfr_Paris

- faire des slides en français, facilement réutilisables par ceux qui assisteront ou participeront.

- se préparer à être filmés pendant leur conférence, et penser que ces vidéos seront également réutilisables. Il faut donc être précis, et le  plus didactique possible.

Ça, c’était pour le planning des journées. Il restait à prévoir celui des soirées.

Le vendredi soir, pas la peine de prévoir une activité particulière : tout le monde allait arriver de partout dans le monde et certains seraient sans doute fatigués. Aussi, puisque nous étions en France, il n’y avait plus qu’à opter pour un apéro dinatoire !

C’est alors que j’ai eu l’idée de demander à tout le monde d’apporter des spécialités de chez lui, afin d’organiser un grand buffet à l’image de notre diversité culturelle. Une rencontre culinaire en quelque sorte.

Et puis, le vendredi 21 juin étant la fête de la musique, je me doutais bien que les plus motivés auraient à cœur de se promener dans les rues de Paris au son de musiques variées et à tous les coins de rue. Une expérience unique.

Quant au samedi soir, j’avais prévu dans mon budget la location d’un bus. Car je connais la frustration que nous ressentons tous lors des Mozcamps où nous avons rarement le temps de découvrir la ville dans laquelle nous sommes. Ce bus permettrait ainsi de s’assurer  que tout le monde pourrait avoir un aperçu de Paris et de ses monuments.

Ensuite, nous ferions un grand pique-nique tous ensemble, à la bonne franquette, avec des ingrédients frais. Chacun pourrait composer sa salade, aucun ingrédient n’étant préalablement mélangé. Cela me permettait aussi de m’assurer que personne n’aurait de problème avec la nourriture en fonction de son régime alimentaire. Nous avions également prévu, avec Vivien, d’acheter de la viande halal.

Enfin, le dimanche soir, avant de nous quitter, je prévoyais de faire un quizz autour de ce qui aurait été dit pendant les deux jours. Un prétexte pour distribuer des petits cadeaux souvenirs de Paris, et une façon de valoriser les connaissances acquises.

6. Les Parisiens se préparent : les jours précédents l’événement

L’événement approchant, il fallait formaliser les derniers détails, s’assurer que nous n’avions rien oublié.

J’ai donc créé un PAD réservé aux Parisiens, ceux qui auraient le plus de facilités à aider à l’organisation. Aussi parce que je voulais faire plusieurs surprises aux contributeurs venus de loin.

Ensemble nous nous sommes donc répartis les rôles pour :

- Aller chercher les gens à l’aéroport

- Préparer la nourriture pour le pique-nique (cuire les pâtes, le riz, les œufs durs, couper les tomates, le fromage,  etc.)

- Organiser un espace destiné à faire des interviews de TOUTES les personnes présentes pendant le week-end. Interviews destinées ensuite à être mises en ligne sur notre site.

- Faire faire les t-shirts pour  l’événement

- S’assurer qu’il y aurait au moins toujours un photographe

- Faire la liste des lits / canapés disponibles.

William a une fois de plus été d’une aide précieuse lors de ce processus. Ainsi que Guillaume (alias Thegennok), Chahrawoods, Pandark, Jérémie (toujours lui !), Nical et Padenot. Merci à eux !

De mon côté, j’ai également préparé un document recensant le plus d’informations sur le meetup, et je l’ai envoyé à tout le monde quelques jours avant. Le voici : meetup_francophone

Et Pandark nous a fait un ultime cadeau, sur une idée de Flore : des badges pour l’événement.

Nous étions fin prêts : le meetup francophone pouvait commencer !

My address during the Paris Office opening ceremony (en)

Par défaut

Again, thanks to Matt Brubeck and to FredB for the translation!

Just as promised, here is my address given on the Mozilla Paris Office opening ceremony. A speech addressing the community.

"Good evening everyone,

I am here tonight to talk… about you! You all, free software supporters and for most of you members of the Mozilla community.

This community to which belong both employees and volunteers.

Together we are family, a community similar to the Fellowship of the Ring (from The Lord of the Rings) which gathers people from various origins around common values, which in our case are expressed by the Mozilla Manifesto:

The Mozilla project is a global community of people who believe that  openness, innovation, and opportunity are key to the continued health of  the Internet. We have worked together since 1998 to ensure that the  Internet is developed in a way that benefits everyone.
The Mozilla project uses a community-based approach to create  world-class open source software and to develop new types of  collaborative activities. We create communities of people involved in  making the Internet experience better for all of us.
The goals for the Manifesto are to:   
- articulate a vision for the Internet that Mozilla participants want the Mozilla Foundation to pursue; 
- speak to people whether or not they have a technical background;
- make Mozilla contributors proud of what we’re doing and motivate us to continue; and
provide a framework for other people to advance this vision of the Internet.

That’s it. For all of us, the Internet is a worldwide public ressource that should remain open and accessible, as well as improve everyone’s lives.

The values are great, and in fact essential. This is why I insisted on telling you all my admiration for all that you are doing for the Internet and our rights.

Even though, I must admit that in the beginning I freaked out a bit. With your bold and somewhat childish tee-shirts, your vocabulary and weird discussions (What is the best Linux distribution?), your odd behaviours (since when does one eat with a computer by one’s side?) and so on.

But fear yielded to admiration. When I realised that you gave your energy and time, not to play on your computers (even though I know you do that too ;-)), but making sure that the Internet remains a common property, free of constraints, and accessible to the greatest number.

And I have seen several concrete cases.

The latest being last Sunday, while the Hackathon was happening between these very walls, when I saw developers being able to master new techniques and being able to create an app in only a few hours. We are not talking about a website here, but applications able to interact with a device (a phone in this case) and to behave just like a traditionnal application. Enabling the largest amount of people to achieve such things is exactly the motive for Mozilla and its community.

And today I can’t do without you. And I also know, you should be aware of it, that Mozilla can’t do without you either!

Mozilla has about 800 employees, and moreover some hundreds of thousands, maybe millions of volunteers all over the world.

Without the community, Mozilla would not be what it is! It has to be clear, the employees alone can’t make the company work. Try competing with Microsoft, Apple, or Google when your budget is roughly equivalent to their cafeteria budget…

Students, employees, retired people, and so on, we all have other activity elsewhere.

Despite those other activities, we share a common passion that Mozilla enables us to express.

Mozilla is the possibility to search for a solution to a problem on the Internet from Paris, find the answer in Japan, thanks to a Tunisian contributor.

Mozilla is volunteers who stick to sharing values, exchange and openness such as those we can find in free software and that lead to the invention of the Internet and the Web. For those, Mozilla gives access to resources such as this space, but not only.

For instance, thanks to Mozilla, I was lucky enough to spend a week in Senegal with four employees. During this week we toured the IT universities in Dakar to teach about Internet-related technologies and understand their needs…

Mozilla is Palestine and Israël gathered during common events! Just as Balkans, Greece, and Turkey, thanks to Mozilla.

Last year the "Mozilla Reps" programme was created. To this day, we count 363 official Mozilla representatives, all of the volunteers, over the World. From France to Burma, Bangladesh, Peru, Uganda, or a closed country such as Zimbabwe where a "Reps" can benefit from help coming from the whole World.

But keep in mind that those "Reps" are only the tip of the iceberg. Most of the community consists of discreet people.

I am here to talk tonight, because most of them are too shy or modest to do it themselves.

In this community, there is space for everyone and all sorts of contributions: the "core contributors" whose contributions are on par with those of employees except they are not looking to be employed (or are students or retired persons as it often happens); the active contributors, the temporary… But let us not forget about Firefox (and soon Firefox OS) users who belong to the Mozilla family because they made an ethical choice.

Tonight, if you are not a contributor yet, I invite you to join us. We are friendly, have space for everyone and contributions for everyone wishing to help.

Mozilla does not only care about engineering, developers, beared geeks and technical people. Mozilla also cares about education and created a tool we call "Webmaker" which enables youngsters and their parents to learn how to make the Web.

But generally speaking, in terms of contributions, we can cater to every taste. You can help with documentation, design, beta-testing, bug reporting, be Mozilla’s face during events, and the list goes on.

Each of those contributions is noted and can be highlighted to companies or future employers. And what an experience!

The most important being: by contributing, you play your part and know that things are changing for the better.

I would like to mention those who often are the "core" of local communities: the localizers. It’s a word used in Mozilla to say translators. As of today, Firefox exists in 93 languages. And this thanks to volunteers!

93 languages means that 93 groups of people can get easier access to the Internet, and go beyond the language barrier.

In Africa, we have volunteers translating Firefox into Peul and Songhay… hence people from those groups will be able to browse the Internet, and get access to the World.

So I have spoken a lot about various countries since the beginning of my speech, but only a little about France.

The French-speaking community occupies a special place. It was one of the earliest to be created and among our members are a few "dinosaurs", always eager to welcome newcomers.

This community keeps growing! Both in headcount and area covered! It consists of Belgium, Switzerland, Québec, but also Lebanon, Mauritius, Tunisia, Morocco, Algeria, Senegal, Ivory Coast, Chad, Burkina-Faso, and soon Togo and Madagascar.

Together, and day after day, we  share, enrich, and help each other. Together, we also have a lot of fun.

We will all gather in two weeks for the first time here in this office. We will share our experience and set various workshops and course material that we will be able to use. If the visas are cleared of course."