Mozcamp Europe 2012 : mon compte-rendu

Par défaut

10 jours déjà que le Mozcamp Europe s’est achevé. Il est plus que temps pour moi de faire mon compte-rendu. Même si l’émotion est intacte. Alors, quelles sont à mes yeux les grandes différences entre celui de Berlin, il y a un an, et celui de Varsovie ? Réponse en plusieurs points, et en images.

  • La communauté francophone s’est agrandie (beaucoup) !

Photo : Flore Allemandou

C’est sans conteste mon meilleur souvenir du week-end : cette photo réunissant toutes les personnes présentes, francophones. Que de monde ! Que de nationalités ! Jugez plutôt : sont ici représentés, la France, la Belgique, la Suisse, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, le Liban, mais aussi le Canada, l’Estonie, le Mali, et désormais la Colombie et l’Ile Maurice !  C’est trop la classe !

Ce week-end nous a permis à tous de faire connaissance, de dialoguer, de mieux connaitre les attentes et les passions de chacun. Nous sommes désormais liés plus que par l’amour de Mozilla, du Logiciel Libre, de la communauté : nous sommes désormais liés par l’amitié.

Tous, nous nous sommes accordés sur l’importance de cette communauté francophone. Car tous nous avons conscience que l’anglais est parfois une barrière, pour certaines personnes. Que le fait de partager cette langue, le français, va nous permettre de toucher un maximum de personnes, en mettant nos forces en commun. Et c’est ce que nous avons commencé à faire ! Après ces 2 jours passés en leur compagnie, j’en suis persuadée : la communauté francophone va dépoter !

Et je profite de ce billet pour adresser un bienvenu tout particulier à Ibrahima, Emilio, Jefferson, Pamela et Ganesh. Ils nous honorent par leur participation, et nous sommes tous ravis de les accueillir !

Un regret toutefois : l’absence du pourtant indispensable Camara, le leader de la communauté sénégalaise, bloqué par des problèmes de visa. Triste et scandaleux.

Un objectif aujourd’hui : organiser un événement francophone où nous pourrions être tous réunis. TOUS. Et dans le tout nouveau bureau de Paris ;-)

  • Les petits nouveaux (alias, pour certains, les « mouflets »)

Photo : GeekShadow

Sur cette photo, vous pouvez voir, de gauche à droite, Antoine (flaburgan), Erwan (Taratatach) et Théo (tchevalier) que j’ai affectueusement surnommé (si, si, c’est affectueux) « les mouflets ». Ils ont à peine plus de 20 ans et effectuent de brillants premiers pas dans la communauté. Erwan a ainsi passé une bonne partie de sa première nuit polonaise à coder une application pour B2G, Théo a peaufiné ses techniques de localisation, et Antoine a fait le fou s’est abreuvé de conférences pour mieux en donner à son tour (le baptême du feu, c’est pour les JDLL !).

Ces 3 loustics sont emblématiques d’un chiffres très important pour la communauté française cette année : plus de la moitié des contributeurs présents au Mozcamp de Varsovie n’était pas à Berlin. Les petits nouveaux étaient donc : Hubert, Théo, Julia, Ibrahima, Alice, Alexandre, Achraf, Flore, Kinou, Erwan Pandark, Antoine et Daniel.

La communauté française, dinosaure parmi les communautés, a donc réussi à s’agrandir, ouvrant grand les bras à des nouveaux contributeurs, travaillant son sens de l’accueil. Quel bonheur que de les avoir avec nous aujourd’hui ! (même si, du coup, certains m’appellent « maman » #coupdevieux) « Anciens » et « Modernes » œuvrent désormais main dans la main… Et ce n’est qu’un début, car d’autres petits nouveaux pointent le bout de leur nez et se font remarquer (n’est-ce pas Guillemette ? :-)).

Merci à tous pour votre énergie, pour tout ce que vous faites désormais, et pour votre indulgence à l’égard des anciens que nous sommes. Merci pour tous ces merveilleux moments passés ensemble.

  • La réussite du programme Reps

Chahrawoods, Sofien et Melek, avec notre cher Pierros

Ce Mozcamp a également été l’occasion de constater le succès du programme Reps. Imaginez un peu, 400 personnes dont beaucoup ne se sont jamais vues, et qui se parlent comme si elles se connaissaient ! C’est la magie des Reps.

Ce programme nous implique dans le Panda Roux, et permet de se sentir impliqué. Jamais autant d’événements n’ont existé sous la bannière Mozilla. Tous nous avions des anecdotes, des expériences à partager. Comment ignorer que l’un des plus beaux moments que j’ai vécu cette année, le week-end passé en Tunisie, est dû au programme Reps (et au talent de la communauté Mozilla Tunisie) ?

Le programme Reps a densifié les liens entre les communautés, il apporte non seulement des moyens, mais des opportunités. Il a ouvert le champs des possibles.

Bien sûr, il n’est pas exempt de critiques, et ses créateurs en sont conscients. Parfois lourd administrativement parlant, parfois pompeux, parfois désorganisé, souvent compliqué (pour les madames Michu comme moi en tout cas !). Mais le résultat est là : un nombre de Reps grandissant, et des tonnerres d’applaudissement à l’évocation des noms de William et Pierros.

  • Firefox Mobile et Firefox OS

Photo : GeekShadow

C’était le thème de ce Mozcamp. Et l’objet de nombreuses conférences. On a pu voir les progrès réalisés par Mozilla en ce domaine. Impressionnant, et enthousiasmant ! De quoi moucher les plus sceptiques.

Et ce n’est pas parce que je partage la vie d’un des développeurs de B2G que je vous dis ça. C’est objectif.

Firefox pour Android est désormais fluide, esthétique, agréable. Et Firefox OS va juste changer le monde. Parce que c’est pour ça qu’il a été initié.

  • Confiance !

Photo : Hubert Gajewski

J’ai eu le plaisir de participer à l’animation du panel. Ce moment si particulier et qui reflète tant la philosophie de Mozilla : 9 personnes, des décideurs mais aussi des Reps, répondent aux questions de l’assistance. Cette année, les questions avaient été proposées par les Reps qui ont ensuite voté pour celles qu’ils voulaient voir posées en priorité. Une liste de 10 questions a ainsi été établie, qui touchait tous les sujets depuis l’économie, à l’avenir de Mozilla, en passant par sa philosophie. Mozilla n’entend rien cacher à ses contributeurs.

Lors des préparatifs, Debbie Cohen nous a, à chacun, demandé ce que nous attendions de cette séance. Je lui ai répondu : « la confiance », c’est à dire sentir que l’on peut faire confiance à Mozilla et que Mozilla nous fait confiance. Au final, c’est ce que j’ai ressenti, et j’en suis heureuse.

Car tous ont martelé le besoin qu’ils ont de la communauté : pour affronter les géants que sont Google, Apple, Microsoft. Les moyens sont différents : chez Mozilla ils ne sont pas financiers, ils sont humains. Et ils ont montré aussi qu’ils savaient où ils allaient : l’essentiel est de faire de bons produits, ce n’est pas de se reposer sur la philosophie du Logiciel Libre, en espérant que le monde entier deviendra vertueux, c’est de proposer tout simplement les meilleurs outils.

Bon, après, la journaliste que je suis ne peut pas nier qu’il y a eu de la langue de bois. Mais je crois que c’est intrinsèque à ce genre de procédés : puisque l’on veut donner confiance, on est forcément au pays des Bisounours :D

Reste que je crois que des messages sont passés, j’espère que les grosses têtes de Mozilla ont perçu certaines des attentes de la communauté, ont compris combien la philosophie du Logiciel Libre est importante aux yeux des contributeurs qui ont besoin d’être rassurés quant aux maintiens des valeurs mozilliennes. Ainsi, comment ne pas s’inquiéter lorsque Mozilla change d’attitude à l’égard de H264.

J’espère aussi, à titre plus personnel, qu’ils ont bien compris lorsque j’ai dit que jamais (jamais !) je ne remplirai de bug avec cet horrible et angoissant outil qu’est Bugzilla. En tout cas, vu les applaudissements qui ont suivi, j’ai vu que je n’étais pas la seule. Mission accomplie pour les Messieurs et Madames Michu !

  • La chasse aux buddies

William Reynolds

Lui, c’est William Reynolds, et c’était mon « buddy » (attention à la prononciation car j’ai plusieurs fois laissé entendre « body », et cela m’a joué des tours :D). Le premier soir, chacun découvrait un nom en face du sien : un « buddy » donc qui nous était assigné, généralement en fonction de la fiche que nous avions remplie. L’idée était de provoquer des rencontres, de s’assurer que les pays allaient se mélanger. Et n’ayez pas les idées mal placées !

Il n’y avait pas eu ça à Berlin, et c’était fort dommage. En tout cas, l’idée a bien plu car tout le monde s’est mis à chercher son buddy à qui mieux mieux. Mais lorsque vous êtes si nombreux, cela peut s’apparenter au parcours du combattant ! Le samedi soir, nous étions plusieurs à ne pas encore avoir trouvé notre buddy. J’ai donc fait la chasse au buddy ! J’allais de table en table, demandant si quelqu’un connaissait untel ou untel… Avec mon French accent. Ce qui fait que, une fois, j’avais la personne en face de moi ! Sauf qu’elle n’a pas compris que je la cherchais, en fait, elle n’a même pas compris que le nom que je prononçais était le sien.

Enfin bref : en ce qui me concerne, j’ai finalement fait la connaissance de mon (charmant) buddy le dimanche. William travaille au marketing chez Mozilla, et sa spécialité ce sont les réseaux sociaux. Ça tombe bien puisque je voulais créer un compte Twitter pour recenser les propositions de contributions ! Nous voici donc embarqués tous les deux dans ce projet…

  • Le karaoké

Photo : Flore Allemandou

Au milieu de toutes ces conférences, ces ateliers, ces moments placés sous le signe de l’Internet, il y a eu un moment proprement surréaliste : le karaoké du samedi soir.

Incroyable expérience ! Et la preuve que les Mozilliens se sentent bien ensemble, ils se savent tellement tolérants qu’ils n’hésitent pas à chanter les uns devant les autres. Et même à danser la Macarena. L’ambiance était géniale !

Mention spéciale pour Fuzzyfox qui a une voix tout simplement fantastique, et qui nous a régalés !

Cela étant dit. Si une personne s’avise de sortir une certaine vidéo de karaoké sur une chanson d’Abba, ou des Spices Girls, ou toute autre de mes prestations, elle tâtera de mon marteau WoMoz ! A bon entendeur…

  • De belles rencontres

Photo : Flore Allemandou

C’est ce que je préfère dans tous ces événements : découvrir de nouvelles personnes. Avec Mozilla, je ne suis jamais déçue ! Il y a une telle richesse de personnalités. Cette année encore, j’ai été bouleversée par certaines, ébahie par tous. Je suis rentrée riche de portraits… Que vous découvrirez bientôt dans Bonjour Mozilla ;-)

Un dernier mot, un dernier merci, car on m’a fait lors de ce Mozcamp un cadeau qui me va droit au cœur : une peluche Foxkeh ! Je suis infiniment touchée, et fière. Et je remercie Tetsuya Kosaka pour ce présent. Je vais en prendre soin !

Encore la magie Mozilla :-)

Citation de Tristan Nitot

À propos de claristamozilla

Je m’appelle Clarista (enfin, c’est mon pseudo, vous l’aurez deviné), je suis une Madame Michu, copine de geek, et membre de la communauté Mozilla. Je suis Mozilla Reps pour la France, et membre de WoMoz. J’AIME la communauté, et ce qui me motive aujourd’hui c’est d’oeuvrer à tisser des liens entre les Mozilliens de différents pays. Et intégrer plus de M. Et Mme Michu, pour me sentir moins seule, et parce que je compte sur eux pour aider le Logiciel Libre à conquérir le monde :D

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s