Pre Summit : mon compte-rendu

Par défaut

Quand je vous disais que le mois de juin avait été riche en événements au sein des nouveaux bureaux de Mozilla à Paris… A peine la semaine d’inauguration s’était-elle achevée, qu’un nouvel événement d’importance avait lieu : le Pre Summit.

En effet, en octobre prochain aura lieu un « Summit » c’est-à-dire un rassemblement de Mozilliens du monde entier. Le dernier en date a eu lieu à au Canada en 2010. Et depuis, point de summit, mais des « Mozcamp » par continent. Pour une raison simple : la Communauté n’a eu de cesse ces dernières années de s’agrandir, de manière exponentielle.

Sauf que Mozilla a vraiment envie de donner une chance à ses contributeurs et employés de se retrouver, tous continents confondus. D’où l’organisation d’un nouveau Summit ! Seulement, la Communauté étant trop importante désormais, et les lieux pouvant l’accueillir trop petits, le Summit d’octobre 2013 sera réparti en trois villes : Bruxelles, Toronto et San Francisco. Avec une loterie permettant aux contributeurs de n’être pas forcément au plus près de leur lieu de résidence.

Tout ceci est organisé depuis 6 mois. Les contributeurs ont été invités, via « Mozillians » à s’inscrire. Et désormais, maintenant que les villes, les hôtels, la logistiques à proprement parler, est en marche, il faut travailler sur le contenu.

C’est pourquoi, Mozilla a organisé un « Pre Summit » les 15 et 16 juin, dans les bureaux de Mozilla à Paris. Et j’ai eu l’honneur d’y être invitée, aux côtés, pour la France, de David Scravaglieri (le manager de Firefox OS pour l’Europe) et de Laurent Jouanneau (contributeur de longue date et fondateur de Xul.fr). Et aux côtés de contributeurs du monde entier, et de très nombreux employés. En tout, nous étions environ une centaine.

Ce week-end a été enrichissant et éclairant à bien des égards !

Il s’agissait de définir des thèmes, de déterminer ce sur quoi ce futur Summit devrait être orienté. A quoi il devrait servir. Car il devra être plus qu’un simple rassemblement de Mozilliens : Mozilla est une association, elle ne peut perdre de l’argent dans un simple divertissement. Elle doit aussi s’assurer que cet événement servira à tous ceux qui y participeront.

Nous étions donc tous là, ravis de nous retrouver ou de faire connaissance. Heureux de voir que Mitchell et Debbie Cohen, et bien d’autres, étaient là. Et très vite, nous avons compris que ce week-end était celui où Mozilla voulait tous nous entendre, et même plus que cela, nous écouter.

A travers différents ateliers, nous avons discuté, appris les uns des autres, partagé notre vision de Mozilla. Et nous avons, tout simplement, dit ce que nous avions sur le cœur.

Car nous ne vivons pas dans un monde idyllique. Et si la philosophie de Mozilla nous réunit, il n’en reste pas moins vrai que ce projet peut être source de frustrations, d’agacement, pour nous tous qui lui donnons tant d’énergie.

Alors voici, pêle-mêle, et en quelques points, ce que je retiens de ce week-end, qui restera très important pour la suite de mon engagement dans la Communauté :

– Melek, Gloria (de Colombie), Arturo (du Venezuela) et moi avons profité de ce week-end pour confier notre désarroi quant au fait que Webmaker ne soit pas localisable. Je ne vous cache pas que plusieurs personnes ont été surprises de l’apprendre. Ce qui est bien le signe que Mozilla a beaucoup grandi : il est évidemment impossible de tout savoir. Et nous étions dans notre rôle de Reps en signalant ce qui est pour nous un véritable problème. Car les attentes autour de Webmaker sont nombreuses, à juste titre ! Ce projet est tellement enthousiasmant ! Mais comment enseigner effectivement ce qu’est Internet à des enfants, lorsqu’ils ne parlent pas anglais, et que les outils que nous leur proposons, eux, sont en anglais.

En France, le Ministère de la Culture serait intéressé pour élaborer une sorte de partenariat autour de Webmaker. Mais nous ne pouvons pour le moment que leur répondre par la négative : les petits Français de moins de 10 ans (et même plus en fait :D) ne pourraient pas s’en servir.

L’anglais est une barrière pour un grand nombre d’entre nous.

– C’est d’ailleurs un point que nous avons soulevé en nombres : en tant que Reps, à l’écoute de nos communautés respectives, nous avons fait part du sentiment diffus que Mozilla est trop « américano-centré », que les cultures autres qu’américaine peinent parfois à trouver leur place.

Tous les Reps se plaignaient. Et dans les jours et les mois à venir, nous serons donc là pour nous assurer que nos cultures sont prises en compte. MAIS il y a une chose qui m’a touchée, c’est justement que nous avons pu en parler. Et que nous nous sommes sentis écoutés.

Qui d’autre que Mozilla réunirait dans une même salle des bénévoles et des employés, parmi les plus hauts placés, de Mozilla ? Nous avons pu échanger avec tous les directors présents, Debbie Cohen, Mitchell Baker et j’en passe. Et nous avons pu leur expliquer nos contrariétés. Personnellement, je trouve ça fantastique !

Mozilla compte quelque 800 employés et des milliers de contributeurs. Elle propose des outils utilisés par des millions de personnes dans le monde, et elle se préoccupe tout de même de nous entendre, et aménage des moments où nous pouvons nous confier. C’est unique et bouleversant !

Il y a eu des moments forts, et les anglophones ont montré combien ils étaient prêts à faire des efforts : chaque fois qu’ils parlaient trop vite, nous, non anglophones, levions la main pour qu’ils ralentissent. Et ça a marché ! C’était un moyen simple et efficace de provoquer une prise de conscience.

– Plus généralement, un très gros point très rapidement abordé par des contributeurs (dont je faisais partie) fut notre sentiment d’être délaissés de plus en plus par les employés. L’impression de ne pas être reconnus pour notre travail, et de ne pas être aidés.

Ces derniers mois, en tant que Reps nous avons entendu tant de plainte de la part de nos contributeurs, reçu tant de menaces de départ… C’est pourquoi, vraiment, ce week-end a été indispensable. Moi, il m’a regonflée à bloc, m’a rappelé pourquoi je contribue à Mozilla, et pourquoi nous pouvons tous être fiers de faire partie de la Communauté Mozilla.

Pour autant, plusieurs personnes ont essayé d’apaiser les tensions naissantes autour du clivage employés/contributeurs que nous, Reps, évoquions, en rappelant que nous sommes tous des « Mozilliens ».

C’est vrai ! Nous sommes tous des Mozilliens. Mais il est impossible de ne pas faire le distingo entre employés et bénévoles. En tant que bénévoles, nous donnons de notre temps EN PLUS de notre travail. C’est pourquoi je pense vraiment que les contributions devraient être mieux valorisées. Et c’est vrai que nous avons besoin de la reconnaissance et de l’aide des employés. Car pour nous tous, ils sont notre point d’entrée, ceux qui ont les mains dans le cambouis et peuvent nous guider.

Pour autant, j’ai entendu ce que m’ont dit des employés, touchés et peinés de ce que nous leur disions car ils avaient le sentiment de faire de leur mieux, de nous mettre tout ce qu’ils peuvent à notre disposition, et ce n’est pas faux à mon sens !

Car tout de même, vous avez vu les nouveaux locaux du bureau de Paris ?
Et le budget que Mozilla nous a accordé pour notre meetup francophone ?
Et le Summit ?

Alors oui, en tant que contributeurs, nous ne sommes pas là pour nous laisser dicter notre conduite, nous ne sommes pas une simple « main d’oeuvre » à disposition pour faire tout ce que les employés n’ont pas le temps de faire.
Et oui, nous sommes tous conscients qu’il y a des différences entre employés et bénévoles. Mais nous avons des employés qui nous sont dédiés, et en organisant le Summit, Mozilla montre qu’elle veut que ses employés nous rencontrent et apprennent de nous.

 

Et ça, c’est extraordinaire !

Quant au fait que nous nous sentons délaissés parfois par les employés :

D’abord, ne généralisons pas ! N’oublions pas tous les employés qui s’occupent de nous, tous ceux qui répondent sans cesse à nos questions sur IRC, nos mails, etc. Et ils sont nombreux.

Un nouveau système a été créé, celui des Reps. Et je n’ai de cesse d’être admirative de la disponibilité de William, Pierros, Konstantina et Brian. Ils ont le sens de la Communauté, et sont de merveilleux traits d’union. Ce système Reps, c’est aussi la preuve de l’importance que Mozilla accorde à sa Communauté : un système mondial, au plus près de nos besoins, et qui met tant de moyens à notre disposition !

Enfin, posons-nous la question : qu’est-ce qui est le plus important ? Que les employés viennent à nos événements ou qu’ils produisent les meilleurs outils qui vont nous bénéficier à tous ? Dans le cas de Firefox OS, Vivien (le Gaia Tech Lead) me dit toujours, et je pense qu’il a raison, que ce qu’il est en train de faire est la plus grosse contribution qu’il fera jamais, son plus gros cadeau à la communauté. Et je suis d’accord avec lui !

A nous d’accepter que les employés ne peuvent pas toujours être à notre disposition. Ils ne sont pas à notre service, enfin, certains le sont, mais pas tous. Et en tant qu’employés ils ont des contraintes qui ne sont pas les mêmes qu’un contributeur (en termes de rendement, de productivité, etc.). Donc c’est normal qu’ils ne répondent pas toujours dans la seconde. A nous d’être patients, et de les harceler😉 Et puis n’oubliez pas que les Reps sont aussi là pour vous aider, et assurer l’interface.

Après, nous sommes tous d’accord qu’il est parfois difficile de savoir à qui s’adresser, d’obtenir des informations, etc. Mozilla est devenu tellement immense ! Et ce n’est qu’un début !

C’est pourquoi, nous avons réfléchi pendant ce week-end à des meilleurs outils nous permettant de mieux interagir tous ensemble, de mieux nous connaitre. De meilleurs outils, et moins nombreux. Parce que cela devient vraiment difficile de suivre tout ce que propose Mozilla ! (J’ai évidemment poussé mon coup de gueule habituel contre Bugzilla, le repoussoir à M. et Mme Michu :D).

Je voudrais vraiment remercier tous les employés pour leur patience. Je sais que ce week-end, surtout le samedi, passé à entendre nos récriminations a dû être douloureux parfois. Mais cela n’a pas duré !

 

– Car c’est cela la magie de Mozilla ! Le dimanche, lorsque le moment fut venu de proposer des solutions constructives pour que nous travaillions mieux tous ensemble, tout le monde a œuvré main dans la main. Oubliées les tensions de la veille ! Nous étions tous réunis par un seul but, faire de ce Summit un succès, un moment de bonheur pour tous les participants, comme le point de départ d’une nouvelle ère.

Tous, nous avons proposé des thèmes, des ateliers. Notamment quant aux moyens d’accueillir de nouveaux contributeurs, de les faire se sentir à l’aise, et de garder également les plus anciens. Tous nous avons travaillé dans une même direction, autour d’un unique thème ô combien essentiel : le futur de Mozilla. Tous nous avons commencé à en débattre, et à le bâtir. Et  nous continuerons pendant le Summit. Un Summit qui sera vraisemblablement très différent de ce que nous avons connu jusqu’ici : moins de conférences, et plus d’échanges, de groupes de réflexion.

C’est d’ailleurs ce que nous avons commencé à faire pendant ce week-end : nous sommes tous creusés la cervelle, avons échangé. Et nous avons vu à quel point ce mélange d’expériences et de cultures était incroyablement productif. Tous nous sommes repartis le sourire aux lèvres, et le sentiment du devoir accompli.

 

Qu’il a été beau ce dimanche ! Et qu’il sera beau ce Summit !

Photo : Ioana

PS : un grand merci à Kate, Mardi et Luciana pour leur organisation. Parfaite ! Nous avons vraiment de la chance de les avoir.

Et merci à Dino pour son énergie communicative !

 

PS2 : ne manquez pas également le remarquable compte-rendu de Melek, de Mozilla Tunisie.

À propos de claristamozilla

Je m’appelle Clarista (enfin, c’est mon pseudo, vous l’aurez deviné), je suis une Madame Michu, copine de geek, et membre de la communauté Mozilla. Je suis Mozilla Reps pour la France, et membre de WoMoz. J’AIME la communauté, et ce qui me motive aujourd’hui c’est d’oeuvrer à tisser des liens entre les Mozilliens de différents pays. Et intégrer plus de M. Et Mme Michu, pour me sentir moins seule, et parce que je compte sur eux pour aider le Logiciel Libre à conquérir le monde :D

Une réponse "

  1. Bonjour Clarista. Je suis plus ravis et intimider de ton travail et des responsabilité qui t’incombe. Je vous suis depuis un bon moment et j’ai constater que vous avez fait des grande réalisation. Je suis assez fier de vous. Je suis un jeune congolais, et j’aimerais bien faire partis de cette grande famille, hélas contenu de ma situation géographique, il m’ai assez difficile de pouvoir faire quelque choses, alors si je vous écris, c’est pour que vous puissiez me diriger ou me donner assez des renseignement pour rejoindre cette grande famille. Cordialement
    Envoyé depuis mon BlackBerry smartphone MTN Congo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s